Home   >   Ressources    >   Bulletin de la Journée de l’air pur  
 
 
   
 
  En 1998/99, le nombre de Canadiens asthmatiques était de 2 474 400.  
 

Bienvenue au Bulletin de la Journée de l’air pur!

Bienvenue au Bulletin de la Journée de l'air pur!

Ce bulletin est notre troisième édition et fait partie des efforts continus que nous déployons pour élargir la portée de la Journée de l'air pur et pour inciter les gens à réfléchir et à agir au sujet de la problématique de la qualité de l'air au Canada. Vous trouverez dans ce numéro des articles issus d’une grande variété de sources, aussi bien d’une jeune participante au programme Katimavik que d’un  de nos ex-lauréats du Prix de la Journée de l'air pur!

Nous avons bon espoir que ces articles sauront vous intéresser et vous seront utiles, et que vous les diffuserez largement autour de vous.

N'oubliez pas, cette année la Journée de l'air pur tombe le mercredi 4 juin. Alors inscrivez la date sur votre calendrier, et bonne Journée de l'air pur!

De la part de :
L'équipe du Bulletin de la Journée de l'air pur

Moins consommer pour une meilleure qualité de vie – Initiatives du gouvernement du Canada

La Journée de l’air pur est le moment idéal pour réfléchir aux façons de réduire nos impacts sur l’environnement. Prenez connaissance des initiatives du gouvernement du Canada à cet égard, elles vous aideront à faire des choix judicieux pour l’environnement et même vous faire économiser de l’argent.

Subventions du programme écoÉNERGIE Rénovation – Maisons

Le programme écoÉNERGIE Rénovation – Maisons, de Ressources naturelles Canada (RNCan), accorde aux propriétaires des subventions allant jusqu'à 5 000 dollars pour aider à couvrir le coût des mesures d'amélioration de l'efficacité énergétique. Les subventions du programme écoÉNERGIE Rénovation s'appliquent à un vaste éventail de mesures visant à réduire la consommation d'énergie et à assurer un environnement plus propre, telles que l'amélioration de l'isolation ou la modernisation d'un appareil de chauffage. Le programme s’adresse aux propriétaires de maisons unifamiliales, y compris les immeubles d'habitation isolés, jumelés et collectifs.

Programme de remise écoAUTO

Le Programme de remise écoAUTO encourage les Canadiens à acheter des véhicules éconergétiques. À cette fin, il offre des remises allant de 1 000 $ à 2 000 $ aux personnes qui achètent ou louent pour une longue période (12 mois ou plus) un véhicule éconergétique. Les véhicules des années modèles 2006, 2007 et 2008 qui sont admissibles à une remise comprennent certains véhicules hybrides électriques et certains véhicules à très haut rendement énergétique. La liste des véhicules admissibles est établie par Transports Canada et comprend :

  • les automobiles neuves ayant une cote de consommation de carburant combinée en ville et sur la route de 6,5 litres (L)/100 kilomètres (km) ou moins;
  • les fourgonnettes, les véhicules utilitaires sport et d'autres camions légers neufs ayant une cote de consommation de carburant combinée en ville et sur la route de 8,3 L/100 km ou moins;
  • les véhicules neufs polycarburants (véhicules conçus à l’usine pour utiliser de l'essence ou un mélange constitué de 85 % d'éthanol et de 15 % d'essence) ayant une cote de consommation de carburant E85 combinée en ville et sur la route de 13,0 L/100 km ou moins.

Pour plus d’information :

écoACTION
écoAUTO
écoÉNERGIE

Crédit d'impôt pour laissez-passer de transport en commun

Si vous utilisez les transports en commun, dont l'autobus, le métro, le train de banlieue et le traversier, et que vous achetez des laissez-passer, vous êtes admissible au crédit d'impôt pour laissez-passer de transport en commun du gouvernement du Canada. Il s'agit d'un crédit d'impôt non remboursable qui est déduit de vos impôts à payer et qui vous fera économiser 15,5 % de vos coûts de transport en commun.

Vous pouvez demander le remboursement du montant total de toute combinaison de laissez-passer de transport en commun de n'importe quel moyen de transport. De plus, vous pouvez demander ce crédit d'impôt au nom de votre époux, de votre conjoint de fait et de vos enfants de moins de 19 ans. Il suffit de conserver vos laissez-passer et reçus comme preuve d'achat.

Si vous utilisez déjà le transport en commun, nous vous en remercions - vous donnez l'exemple en choisissant un moyen de transport durable. Si vous voulez essayer ce mode de transport, pourquoi ne pas profiter de la Journée de l'air pur pour essayer quelque chose de nouveau? Pour en apprendre davantage sur le crédit d'impôt pour laissez-passer de transport en commun, veuillez consulter le site www.transitpass.ca.

Ressources connexes du gouvernement du Canada

Base de données sur les incitatifs et remises : Profitez des subventions, remboursements, remises et autres incitatifs offerts pour vous aider à consommer moins d'énergie, à vous convertir à l'énergie renouvelable et à moins gaspiller à la maison et sur la route.   http://www.ec.gc.ca/incitatifs-incentives/index_eng.asp

Actions et apprentissage : Vous trouverez sur ce site des fiches d'information, des jeux-questionnaires, des guides, des histoires de réussite, des modèles, des conseils, des tutoriels et d'autres ressources indiquant comment vous pouvez protéger activement l'environnement canadien. Renseignez-vous sur la façon d'écologiser votre foyer, votre lieu de travail, votre école et votre collectivité. C’est une excellente ressource pour les éducateurs.
http://www.ec.gc.ca/default.asp?lang=En&n=8B2F9F48-1

L’Ecology Action Centre encourage l’écomobilité en Nouvelle-Écosse

L’Ecology Action Centre, une organisation environnementale non gouvernementale basée à Halifax (Nouvelle-Écosse), a lancé au printemps 2007 son programme de subventions d’investissement dans l’écomobilité (Green Mobility Capital Grants Program). Aujourd’hui, près d’un an plus tard, ce programme aide neuf collectivités de la province à durabiliser davantage leurs activités de transport.

Ce programme est une initiative pilote d’un an qui a été mise sur pied par l’Ecology Action Centre et financée par Conserve Nova Scotia, l’agence provinciale d’efficacité énergétique. Le programme a pour but d’aider les municipalités et les groupes communautaires à aménager des infrastructures de transport favorables à l’environnement.

L’appel de propositions lancé en mai 2007 a reçu une réponse enthousiaste des collectivités de toute la province. Le programme a démontré que les options de transport plus durables font l’objet d’une demande réelle et rallient un soutien public dans les milieux ruraux de la Nouvelle-Écosse.

Neuf collectivités rurales ont reçu des subventions de 2 000 $ à 25 000$ pour financer des infrastructures de transport qui engendreront des retombées écologiques et sociales positives pour la collectivité. Les projets qui doivent être achevés pour juin 2008 comprennent l’installation de supports à vélo, l’aménagement de sentiers de marche, la démarcation de bandes cyclables et l’achat de fourgonnettes pour des services nouveaux et existants de transport communautaire.

Ces projets rendront les méthodes de transport de remplacement (marche, bicyclette, covoiturage, etc.) plus viables dans ces petites collectivités habituellement dépendantes de l’automobile. En outre, ils réduiront les émissions de polluants et de gaz à effet de serre, soutiendront le développement communautaire et feront de ces collectivités des milieux plus sûrs, plus abordables et plus accessibles.

L’Ecology Action Centre souhaite que ce programme constitue l’amorce d’une majoration des investissements provinciaux dans les transports durables. Pour plus d’information, communiquer avec l’Ecology Action Centre au 902‑429‑0924, ou visiter www.ecologyaction.ca/trax.

 

Winnipeg – Les adeptes du transport actif sont récompensés

Comme suite à sa fructueuse  campagne 2007, Resource Conservation Manitoba entend récompenser les adeptes du transport actif en leur distribuant gratuitement des muffins et des boissons à l’occasion de la Journée de l’air pur 2008, le 4 juin. Cette activité cible les navetteurs matinaux – c’est-à-dire à compter de 6 h 30 – qui pratiquent une forme quelconque de transport actif non polluant : bicyclette, marche, patin à roues alignées, etc.

Resource Conservation Manitoba coordonnera la tenue de cet événement à l’Esplanade Riel, où l’on pourra intercepter les navetteurs en route pour le centre-ville. « L’année dernière, l’opération a agréablement surpris les gens », a déclaré la coordonnatrice du Défi Transport, Sara Perlmutter. « Ils ont apprécié l’originalité de l’événement et sa rétroaction positive sur leurs choix de vie. »

Clean Air Day 2007 - 5.JPG

[photo : Liz Dykeman, participante, déguste un verre de jus
avant de poursuivre son chemin vers le travail]   
  

L’événement reconnaît les efforts des personnes qui font déjà des choix de transport durables, en plus d’aider à mieux faire connaître la Journée mondiale de l’air pur et la problématique générale de l’assainissement de l’air.

Dans l’ensemble, l’édition de l’an dernier a remporté un franc succès, rejoignant plus de 200 personnes et attirant une forte couverture médiatique. Les organisateurs souhaitent une participation encore plus grande pour la Journée de l’air pur 2008.

Esplanade Riel.JPG
[photo : piétons sur l’Esplanade Riel à Winnipeg]

Dans l’ensemble, l’édition de l’an dernier a remporté un franc succès, rejoignant plus de 200 personnes et attirant une forte couverture médiatique. Les organisateurs souhaitent une participation encore plus grande pour la Journée de l’air pur 2008.

Jackie Avent, Resource Conservation Manitoba

Les jeunes volontaires font bouger les choses!

Je m’appelle Marie-Julie Hérard. J’habite au Québec, et je participe actuellement au programme Katimavik. Je viens de terminer ma première expérience de travail avec l’Association pulmonaire du Nouveau-Brunswick, à Fredericton.

Katimavik est un programme de volontariat qui s’adresse aux jeunes de 17 à 21 ans. Nous venons de toutes les régions du Canada, et vivons en groupes de huit à dix participants. Le programme vise à favoriser le développement personnel des jeunes par l’action volontaire, la vie en groupe et l’apprentissage au moyen de diverses activités. Durant les neuf mois du programme, nous vivrons dans trois collectivités de diverses régions du Canada, et nous travaillerons bénévolement 35 heures par semaine pour des organisations sans but lucratif.

Tout en insistant sur des aspects comme le leadership, l’apprentissage linguistique, la culture et une vie saine, le programme met aussi l’accent sur l’environnement. Au cours des deux dernières années, le groupe Katimavik de Fredericton a activement contribué aux activités de la Journée de l’air pur avec l’Association pulmonaire du Nouveau-Brunswick, par exemple en accueillant les travailleurs qui utilisent un mode de transport durable, en aidant à promouvoir le Défi Transport et en participant à l’organisation d’une célébration de la Journée de l’air pur dans un parc local.
 
Katimavik est un excellent programme qui aide les jeunes participants, mais qui a aussi des retombées positives pour les collectivités et les groupes sans but lucratif concernés. Chaque ville fait face à des problèmes particuliers. En mettant à contribution la jeunesse canadienne par l’entremise de Katimavik, les collectivités participantes s’attaquent à un problème qui doit être résolu et offrent une précieuse expérience à la prochaine génération de main-d’œuvre canadienne. Ainsi, non seulement le programme Katimavik aide à faire bouger les choses, mais aussi il offre une exceptionnelle possibilité de croissance par une participation à des stages pauvres en ressources mais riches en idées.

Pour en savoir davantage sur les réalisations de Katimavik dans votre collectivité, visiter www.katimavik.org.

GreenNexxus : Un écomaillage social

Les sites tels que MySpace et Facebook ont prouvé que le maillage social est un phénomène qui est là pour durer, et qui apporte beaucoup à ses membres. GreenNexxus est un réseau social basé au Canada qui met explicitement l’accent sur les questions d’environnement et de santé. Le site www.greennexxus.com donne aux particuliers, aux organisations et aux entreprises l’occasion de partager, de publier et d’offrir leurs connaissances écologiques, en vue de réduire notre impact environnemental collectif.

Voici certains des principaux outils offerts par GreenNexxus :

The Green Energy Pledge – Les membres peuvent choisir les mesures qu’ils entendent prendre pour alléger leur empreinte écologique. Par la suite, GreenNexxus effectue des rappels amicaux pour assurer la concrétisation de ces engagements.

         Projets – Les membres peuvent partager leurs projets en ligne, que ce soit avec l’ensemble de la communauté GreenNexxus ou avec des groupes plus restreints à l’accès protégé. Ces projets peuvent aller du remplacement des ampoules à des initiatives de recherche, en passant par des programmes de type commercial
        
Blogue – Les membres peuvent répertorier sur leur blogue leurs diverses contributions environnementales.

         Événements – Les membres peuvent faire la promotion des activités à thème environnemental et sanitaire, comme la Journée de l’air pur.

En outre, GreenNexxus a conclu un partenariat avec le Projet climatique Canada, l’organisation sans but lucratif mise sur pied par Al Gore pour former des personnes à présenter la version « en direct » de « Une vérité qui dérange ». GreenNexxus aidera à gérer la logistique du Projet climatique Canada et à promouvoir les présentations organisées sur l’ensemble du territoire canadien.

Joignez-vous aujourd’hui à GreenNexxus pour partager et enrichir vos connaissances écologiques!

 

Le radon, un problème de qualité de l’air intérieur

Quand on parle de pollution atmosphérique, on pense habituellement à une atmosphère malodorante ou d’apparence brumeuse. Cependant, il existe un contaminant de l’air qu’on ne peut voir ni sentir. Il s’agit du radon, un gaz radioactif présent à l’état naturel dans le sol, et qui est un produit de la décomposition de l’uranium. Ce gaz peut s’infiltrer dans une maison par les planchers en terre battue, les fissures dans le béton, les puisards, les joints et les drains de sous-sols

À l’air libre, la quantité de radon gazeux est minime et inoffensive. Cependant, dans des lieux confinés comme les sous-sols, le radon peut s’accumuler pour atteindre des concentrations potentiellement nocives. L’exposition à de fortes concentrations de radon a été associée à un risque accru de cancer du poumon, selon la durée de l’exposition et la quantité de radon présente dans la maison.

Après avoir examiné de nouvelles données sur le radon et le risque de cancer du poumon, Santé Canada a, de concert avec les autorités provinciales et territoriales, établi une nouvelle directive sur le seuil d’exposition au radon dans l’environnement intérieur. La nouvelle directive fait passer ce seuil de 800 à 200 becquerels au mètre cube (Bq/m3), soit quatre fois moins que le seuil précédent.

La concentration de radon dans les résidences varie grandement. Des maisons situées côte à côte peuvent présenter des teneurs très différentes. La seule façon de mesurer le radon à la maison est d’y installer un détecteur de radon, à l’étage le plus bas que vous utilisez quotidiennement.

Les détecteurs de radon sont des dispositifs que l’on expose à l’air de la maison durant une période déterminée, et que l’on expédie ensuite à un laboratoire pour analyse. L’analyse coûte habituellement de 50 $ à 100 $. Pour plus d’information sur la mesure de vos teneurs en radon, consultez les Pages jaunes locales sous « Inspecteurs en bâtiment » ou « Analyse de l’air intérieur ».

Si une maison présente une concentration de plus de 200 Bq/m3, Santé Canada recommande de faire appel à un entrepreneur en construction certifié pour effectuer des travaux correctifs, pouvant consister à sceller les fissures et les ouvertures dans les murs et les planchers du sous-sol ainsi qu’autour des tuyaux et des drains. Des travaux de restauration plus importants peuvent être nécessaires si le sous-sol a un plancher de terre battue. Les rénovations nécessaires coûtent habituellement entre 500 et 2 000 $.

Si vous faites bâtir une nouvelle maison, assurez-vous que le constructeur réduit la pénétration de radon et installe des tuyaux de ventilation sous le sous-sol. Si vous achetez une maison, vous seriez bien avisé de faire analyser la concentration de radon avant d’acheter.

La présence de teneurs élevées en radon dans votre maison peut mettre en danger la santé de votre famille. Cela dit, il n’y a pas lieu de paniquer si votre maison présente des niveaux élevés de radon, puisque les effets sur la santé résultent de nombreuses années d’exposition. Vous pouvez cependant facilement faire mesurer la concentration de radon, et effectuer des travaux correctifs pour protéger votre famille contre tout danger.

Santé Canada et la Société canadienne d’hypothèques et de logement ont produit une brochure intitulée Le radon – guide à l’usage des propriétaires canadiens, que l’on peut commander au 1‑800‑668‑2642 (appel sans frais au Canada).

Les jeunes environnementalistes stimulent la gestion de la demande de transport

Face à la popularité croissante de la gestion de la demande de transport (GDT) et de l’écomobilité au niveau fédéral, municipal et communautaire, Enquête Pollution a mis sur pied un stage de deux ans en transports durables pour les professionnels de l’environnement.

Ce programme a pour but d’initier les jeunes environnementalistes à la gestion et à l’orientation des pratiques environnementales, par une collaboration avec les intervenants de l’industrie, du gouvernement et du secteur sans but lucratif. À l’automne 2007, grâce à un partenariat entre Enquête Pollution, Environnement Canada et la municipalité de Markham (et avec l’appui de la Laidlaw Foundation), le stage en transports durables prenait son envol.

Le stage comprenait divers projets de GDT, notamment : étude des méthodes d’évaluation des avantages de la GDT; production de rapports sur les programmes de transports scolaires; contribution des jeunes à la planification de la mobilité régionale; promotion des communications entre les ministères et organismes provinciaux (ministères des Transports, de l’Environnement et de l’Éducation) avec les autres agences concernées comme Green Communities Canada.

La gestion de la demande de transport cadre parfaitement avec les objectifs de la Journée de l’air pur, en encourageant la sensibilisation et l’action en matière d’assainissement de l’air et de changements climatiques. La GDT couvre l’utilisation de politiques, de programmes, de services et de produits qui influencent la destination des voyageurs, de même que le moyen, la raison et le moment de leurs déplacements. Considérant que le secteur des transports produit environ 25 % des émissions canadiennes de gaz à effet de serre et contribue fortement au rejet des polluants responsables de la formation de smog, il importe que tous les Canadiens durabilisent davantage leurs décisions de transport individuelles.